15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 09:41

titre original "Deathtrap"
année de production 1982
réalisation Sidney Lumet
scénario Jay Presson Allen, d'après la pièce d'Ira Levin
photographie Andrzej Bartkowiak
interprétation Michael Caine, Christopher Reeve, Dyan Cannon


La critique de Didier Koch

Si Lumet était coutumier de l’adaptation de pièces de théâtre pour le cinéma, ayant triomphalement démarré sa carrière en 1957 avec "Douze en hommes en colère", tiré de la pièce éponyme de Reginald Rose, il n’avait encore jamais versé dans la pure fantaisie. Sans doute inspiré par la réussite, dix ans plus tôt, du "Limier" de son aîné Joseph Mankiewicz, il se lance dans la comédie policière en permettant à Michael Caine, déjà présent sur "Le Limier", d’aborder la deuxième phase de sa carrière alors qu’il avait jusqu’alors été employé de préférence dans des rôles d’espions ténébreux (la série des Harry Palmer, 1965-1967) ou de militaires coloniaux ("Zoulou" de Cy Endfield, 1964, "L’homme qui voulut être roi").

La pièce d’Ira Levin est à multiples rebondissements et réserve, dans sa deuxième partie, une mise en abyme des plus savoureuses, mais elle permet surtout aux acteurs de se délecter de rôles plus grands que nature qui leur demandent de pousser la machinerie à fond. Dyan Cannon, Christopher Reeve et Michael Caine s’en donnent à cœur joie pour notre plus grand plaisir, ne se prenant pas un seul moment au sérieux, lançant au spectateur face caméra des regards complices qui l'invitent à les accompagner dans cette farce grandiloquente à souhait basée sur la duperie des apparences et de la recherche frénétique de la célébrité que Lumet avait déjà dénoncée, dans un tout autre registre, dans "Network". Si le regretté Christopher Reeve se montre particulièrement à son affaire en jeune homosexuel opportuniste et amoral, c’est bien le grand Michael Caine qui irradie le film de toute sa verve ironique, en rajoutant à qui mieux mieux dans un registre qui sera dès lors une marque de fabrique très recherchée.



Loading