9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 12:55

titre original "Poltergeist"
année de production 1982
réalisation Tobe Hooper
scénario Steven Spielberg
production Steven Spielberg
interprétation Craig T. Nelson, Heather O'Rourke
   
remake "Poltergeist", Gil Kenan, 2015, Etats-Unis
   
suites • "Poltergeist 2", 1986
  • "Poltergeist 3", 1988


La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.


Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Si la réussite du film est communément attribuée à Tobe Hooper, on sait en fait qu'elle est le résultat de la présence constante du producteur Steven Spielberg sur le plateau et de sa forte tutelle durant toute la préparation - Spielberg est scénariste -, et la post-production, Hooper n'ayant eu que peu de libertés.


La critique de Pierre

Voici un célèbre film fantastique qui narre les aventures d'une famille américaine typique d'une jolie banlieue, aux prises avec des revenants qui viennent de leur télé.

Il y a deux manières d'appréhender ce truc. La première, c'est de se dire que c'est un film réalisé par Tobe Hooper. Sur cette base, on attend un truc digne du réalisateur de "Massacre à la tronçonneuse" et qui foute les boules. Si on mate le film comme ça, c'est zéro pointé. En mélangeant effets optiques pourris (et très datés) avec quelques situations de "L'Exorciste" dans une version aseptisée, le film ne fait pas peur une seconde (un ou deux effets de surprise fonctionnent, c'est tout).

Autre manière de le voir : suffit de lire le générique en entier. Le scénario est de Steven Spielberg. La production est de Steven Spielberg. Les thèmes, les situations, le style, le casting, tout ressemble furieusement à du Steven Spielberg. Le mec n'avait pas le temps de tourner ce truc, car il se lançait dans "E.T." quasi en même temps. Il a tout de même pu tout contrôler en laissant à Tobe Hooper un simple rôle de yes-man.

Pour moi, c'est clair : "Poltergeist" est un film de Steven Spielberg (le premier carton du générique de fin est "a Steven Spielberg production). Y a qu'à voir la chambre du môme dans le film, truffée de jouets et posters de "Star wars", comme celle d'Elliott dans "E.T." tourné deux semaines plus tard.

Si on le voit comme une comédie-dramatique-familiale matinée de fantastique, "Poltergeist" se met carrément à fonctionner. Sans être un chef-d'œuvre, mais on passe un bon moment.

Loading